13. Le 11 mai... et après

RESUME : Si le 11 mai est le début de la fin du confinement, il ne sonnera pas encore le glas du virus. Il faudra continuer à se prémunir contre ce coronavirus. Pour cela, nous pouvons renforcer notre immunité par diverses façons de prendre soin de soi : le sommeil, notre alimentation, une activité physique régulière, mais il est très intéressant aussi de pratiquer des automassages tels qu’enseignés par le spécialiste du Dien Chan, le professeur Bui Quoc Chau et par nous-mêmes dans les visioconférences et , puisque nous allons pouvoir enfin nous déplacer, aller vite chez le Praticien en Médecine Traditionnelle Chinoise qui pourra vous appliquer un protocole complet d’amélioration de l’immunité.

Le déconfinement devrait commencer le 11 mai. L’incertitude est faible puisque, actuellement, les indicateurs sont globalement bons et la situation semble ne pas dégénérer. « La décrue est lente mais régulière » a annoncé le 1er ministre en parlant des nouveaux cas de coronavirus. Bien sûr, il y aura des différences selon les départements, le déconfinement sera plus rapide dans certaines régions, moins infectées que d’autres.

Mais tout ne sera pas fini. Le virus, sauf miracle, sera encore présent, guettant sournoisement quelques victimes de plus ! J’ai entendu récemment un journaliste annoncer 21000 personnes infectées de plus après le 11 mai, chaque personne pouvant avoir environ 25 contacts par jour, vous imaginez à quelle vitesse l’épidémie pourrait reprendre. Je ne sais pas d’où venaient ces chiffres mais c’était un journaliste et il faut reconnaître que, depuis le début de cette épidémie, les journalistes s’en donnent à cœur joie pour injecter de l’inquiétude et de la peur parmi la population.

Tout en gardant notre raison, il faut être conscient de la réalité. L’épidémie ne sera pas terminée et il faudra prendre des précautions. Nous les connaissons : gestes barrières pour empêcher ce virus de s’accrocher à nous, alimentation et activité physique pour renforcer nos défenses immunitaires et diminuer notre stress… Il y a aussi des gestes à connaître et pratiquer, des auto massages dont on vous parle régulièrement (et que nous montrons dans nos visioconférences) et des massages spécifiques aussi, qui sont réalisés par le praticien en Médecine Traditionnelle Chinoise et Viet-Namienne. Le professeur Bui Quoc Chau a créé le Dien Chan, technique de réflexologie faciale principalement, et il a mis au point un protocole de soin pouvant augmenter l’immunité des personnes. Il a enseigné ce protocole et les gestes à faire dès le début de la pandémie.

L’immunité est la capacité du corps à se défendre contre des substances étrangères, dangereuses pour son bon fonctionnement, que ce soit des bactéries, des virus, des champignons, des parasites, des cellules devenues cancéreuses, ou même un corps accidentellement introduit comme une écharde. Ce sont nos globules blancs, de types différents, qui interagissent entre eux et luttent très rapidement contre ces agents agresseurs.

La sérotonine est une hormone secrétée par les neurones mais aussi et surtout par les cellules du système immunitaire, dans l’intestin. Booster sa production de sérotonine va permettre de lutter contre le stress et doper ses défenses immunitaires. Pour cela, il faut privilégier les glucides à digestion lente, venant du pain, des céréales, des pâtes et du riz.

Le sommeil est également important, 7 à 8 heures par nuit.

La Vitamine D active les globules blancs. Le jour, il faut donc privilégier l’exposition au soleil, laisser entrer la lumière au maximum dans la maison ou sur le lieu de travail. La production de Vitamine D est induite par les rayons UV. Elle se trouve aussi dans l’huile de foie de morue (à éviter par les femmes enceintes), les maquereaux, les sardines, le thon en boîte, le chocolat noir, le lait.

La Vitamine A est aussi une alliée de l’immunité puisqu’elle permet la prolifération des globules blancs et des anticorps produits par les lymphocytes. La vitamine A est essentielle à la fonction barrière de la muqueuse intestinale. La Vitamine A se trouve sous forme de carotènes dans les fruits et légumes orangés (carottes, potiron, patate douce, melon) et dans les légumes à feuilles vertes (épinards, choux, laitues). On la trouve aussi sous forme de rétinol dans les abats (dinde, poulet), le foie de bœuf, l’huile de foie de morue (toujours pas trop pour les femmes enceintes), les harengs de l’atlantique.

La Vitamine C, puissant antioxydant, protège les globules blancs, augmente leur mobilité et stimule la réponse immunitaire. Une des meilleures sources de vitamine C est l’orange mais on en trouve aussi dans la goyave, le cassis, le persil, le poivron rouge mais aussi le jaune ou le vert (cru), les herbes aromatiques fraiches, le zeste de citron, le chou de Bruxelles… etc… en gros, dans les fruits et légumes.

La Vitamine E désigne un groupe de molécules dont on a démontré qu’elles compensent la perte de réponse immunitaire due au vieillissement parce qu’elles la production des globules blancs. La Vitamine E est également intéressante dans la lutte contre les infections respiratoires, donc à privilégier en ce moment puisque le covid19 attaque le système respiratoire. Elle est naturellement présente dans les huiles végétales : germe de blé, tournesol, carthame, arachide, olive, colza ou maïs. On la trouve aussi dans des graines (tournesol, arachide) mais aussi dans les céréales, les amandes, les pignons de pin, les noisettes, les noix du brésil et certains fruits et légumes (avocats, épinards blanchis, asperges) ou dans les sardines en boîtes (à manger avec leur arêtes).

Certains oligoéléments interviennent dans la réponse immunitaire comme le sélénium (champignons de Paris ou shiitakés, huitres, palourdes, crabe, saumon crevettes, sardines en boîtes, agneau, canard, emmental…) ou le zinc (huitres, shiitakés, crabe, langouste, germe de blé, graines de courge, bœuf braisé ou haché cru). Certains de ses oligoéléments peuvent également se consommer en compléments alimentaires.

Certaines huiles essentielles sont des immunostimulants excellents (Ravintsara, Tea tree, Thym à thujanol, Eucalyptus radié) mais attention à n’utiliser qu’à condition de savoir comment les utiliser. Les Huiles Essentielles peuvent être dangereuses.

Enfin, une activité physique régulière permet l’augmentation de l’immunité des cellules et réduit le risque d’infection respiratoire d’au moins 40%. Ce peut être simplement 30 minutes de marche par jour. Attention toutefois, il a été observé que du sport trop intense induit une baisse du taux de lymphocytes donc moins d’anticorps potentiels en cas d’agression extérieure. Il faut donc que chacun trouve le juste équilibre, sans forcer, en complément d’une bonne alimentation et des massages asiatiques.

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. Pour plus de détails consultez nos mentions légales.OK